Blog Archive

lundi 6 février 2012

L'Alcoolisme Snob


"Qu'importe le flacon, je t'emmerde"




Oui, ça me fait chier, franchement, tous ces connards qui prétendent que le cigare c'est pour le goût. Je sais pas combien de papilles gustatives il faut se cramer avant d'apprécier le goût de merde cendrée qui émane de ces cylindres de nicotine, mais non, c'est dégueulasse. Ces andouilles qui t'expliquent, que non, ça n'a rien à voir, l'alcool c'est pas de la drogue d'abord, la preuve, je bois de la bière pour le goût hahaha, moi je bois pas de la HEINEKEN ou de la 1664 ou de la GRALSBURG, là ce serait grave, oulalah. Ce qui serait grave ce serait de boire de la bière qui a mauvais goût, berk, moi tant que j'aime ce que je bois, je me pose pas de questions, ohlala. Prétendre que ce n'est pas de la drogue juste parce qu'on choisit sa drogue avec soin, avec la lâcheté fébrile de qui ne veut pas s'administrer un médicament trop amer.
Tu peux aussi transposer la métaphore avec des drogues plus hardcore : "L'héroïne en intra-vein' ? Non mais j'aime bien le contact de ce type de seringue à travers ma peau, tu comprends, ça fait de l'accupuncture." ou bien "Oh la cocaïne ? Mais ça me débouche le nez, voyons, je ne suis pas accro du tout, Sniiiffr, j'en prends que quand je suis enrhumé, sniffffr, oh, tu m'excuses, ça coule, là..."
Bande de naïfs qui prétendent échapper au piège de l'addiction en se focalisant sur les modalités d'administration de leur petite dope, ouvrez les yeux et assumez. 

J'ai rien contre l'alcool, hein, j'en consomme moi-même. Mais j'assume. Je ne prends pas cette posture de gastronome haïssable. Alors mes chers amis indignés qui me lisent, fumez de la merde, buvez de la merde si ça peut vous aider à vous sentir heureux, mais prenez la moins chère et mettez votre argent ailleurs que dans des bouteilles de whisky qui coûtent un mois de bouffe.

Et dans le cas contraire, arrête de boire, merde, et mets-toi au thé.

(Sinon, je me représente en train de parler à un personnage de ma BD, le thé jusqu'à 4h du mat' c'est pas dangereux pour les neurones, nononon)

1 commentaire:

  1. Enorme. J'adhère totalement, faudra que je vienne faire un tour plus souvent.

    RépondreSupprimer

"As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
Ce que tu veux m'apprendre, est-ce quelque chose de bien ?
Est-il utile que tu m'apprennes cela ?
Dans le cas contraire, pourquoi tiendrais-tu à me le dire ?"
- une poétesse victorienne moraliste, à peu près.