Blog Archive

jeudi 12 avril 2012

My Little Pony, euh, enfin, Rarity surtout, n'est pas très "féministe"




AVANT-PROPOS : Si vous ne savez pas pourquoi internet est fou de poneys, renseignez-vous, allez faire un tour sur 4chan, equestriadaily.com ou bronies.memebase.com


Addendum : le 17 juin j'ai remarqué un afflux d'une vingtaine de visites d'un site d'origine inconnue.
Il s'avérait que c'étaient des types d'un forum – la Cartoonerie – qui avaient cité mon article. J'aurais un message pour les types qui écrivent des trucs du genre :

J'ai regardé le lien. [NdA : cet article] Et cela donne à une conspiration visant à faire croire que la générosité veut dire "sois égoïste" et transformer le monde entier en êtres généreux HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!
Mais j'ai pas envie de regarder Mon Petit Poney.
Je dirais : apprends à lire, tu es très stupide. J'irais bien le dire sur votre forum mais bon, on ne peut pas s'inscrire. Que la générosité transforme les gens en être généreux… Euh, arrête de prendre de la drogue ou regarde mieux mais, j'ai jamais parlé de ça, nulle part. Tu es bigleux, pressé ou illettré. Je ne parle pas de la nocivité de la générosité, mais bien du fait que Rarity est très rarement généreuse. De même que Rainbow Dash et Applejack devraient échanger leurs éléments à savoir loyauté et honnêteté, qui correspondent mieux à l'autre.
Mais bon.
D'autre part, la Cartoonerie, je ne vois pas pourquoi vous mettez mon article en lien. Certes, je suis flatté, mais vous le citez hors de contexte (vous prétendez que j'explique pourquoi cette série a du succès même auprès de gens d'âge mûr, or ce n'est absolument pas le propos de cet article, donc je vois mal comment il vous aide à en comprendre le succès) et apparemment vous ne le comprenez pas, ou de travers. J'en écrirai un ou deux, mais cet été, après mon dernier exam.
Cet article n'est pas là pour convertir les gens à My Little Pony, au contraire, il est là pour ceux qui ont déjà une connaissance minimale du show et qui commenceraient à le parer de toutes les vertus. Je les invitais à se rendre compte que malgré que sa conception soit dirigée par une femme et que 90% des personnages soient féminins, on arrivait à trouver des clichés sexistes dedans, principalement condensés autour du personnage de Rarity.
Voilà.
Sinon vous pouvez commenter dans mes commentaires, ce serait gentil.



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans la République, Platon prétend que si on changeait l'harmonie sur laquelle se basait la musique, et donc l'éducation des âmes des gardiens de la cité, la société entière s'effondrerait. Je n'irai pas jusque là, aujourd'hui. Mais un peu quand même. Je reconnais que si on remplaçait Mozart par Booba, le monde n'irait pas s'améliorant.
On me reprochera de prendre trop au sérieux ce qui n'est qu'une fiction, et qui plus est une fiction destinée à des filles de 6 ans.

Mais analysons ici le personnage de Rarity dans My Little Pony : Friendship is Magic.



Rarity est un personnage inutile, voire néfaste.
Pour commencer, elle est censée être l'avatar de la générosité, elle n'en fait preuve que dans le double épisode pilote et lorsqu'elle donne un joyau à Spike dans Secret of my Excess[2x20]  (alors que spike a déterré une demi-tonne de pierres précieuses pour elle, vous êtes trop bon monseigneur). Là on peut questionner l'intention du show et se demander si elle est respectée, à savoir faire que les poneys sont censés symboliser leurs Elements of Harmony respectifs.
Mais on trouve quantité d'autres raisons.

Drama Queen ! 
1) C'est une attention whore dans toute sa puissance, doublée d'une drama queen. Dans l'épisode Sonic Rainboom [1x16], lors du concours aérien, elle vole sans vergogne la vedette à Rainbow Dash avec ses ailes de papillons, en n'ayant rien à foutre du stress de son amie, et se maquillant à la truelle. Quand Fluttershy devient un modèle de mode (Green Isn't Your Color [1x20]), elle ne supporte pas. Mais finit par accepter à la fin de l'épisode, et à soutenir son amie. Générosité ? En progrès, mais bon, peut mieux faire.
Drama queen : elle se laisse aller sur des divants, surjoue, utilise des mots français (ouh le français, cette langue de snob). Les autres s'en moquent ce qui fait qu'elle retire souvent ses plaintes mélodramatiques devant leur air contrit.

Spike dissimule super bien ses sentiments,

2) C'est le seul personnage sexué de la série : Un bébé dragon, Spike est amoureux d'elle (on ne le dira jamais assez, les dessins animés promeuvent souvent la bestialité infantile) et elle cherche le prince charmant. En dehors d'elle et de ce mini-triangle amoureux impossible, on ne voit comme couple que
 a) des parents, à savoir ceux de Rarity et le couple qui tient la patisserie (Mr& Mrs Cake).
b) Big Mac et Mrs Cherrilee lors du Heart & Hooves day[2x17]. Alors même que c'est un épisode de St-Valentin, qui pompe pour 90% son scénario sur celui qu'on avait pu voir dans les super-nanas, cette fois-ci, il n'y a même pas d'amour réél : c'est un philtre d'amour qui lie les deux personnes. Tout ce qui est sexuel (i. e. l'amour) est relegué à l'arrière plan de la famille - et donc de l'éducation des enfants - ou de la magie. Il n'y a tellement pas de relations amoureuses saines dans cette série que l'épisode de St-Valentin se base sur un philtre d'amour.
Les seules relations qu'on pourrait qualifier de sexuées sont liées à Rarity. Et c'est un modèle négatif, très très négatif de la sexualité.
"Tais-toi Spike, si tu me dis que tu m'aimes je ne pourrais plus faire semblant de ne pas savoir et te manipuler !"

a) Spike l'aime, elle le sait et elle l'exploite. Dans Secret of my Excess [2x10] à la fin, Spike veut déclarer ses sentiments et elle le fait taire, sous entendant qu'elle le sait. Donc c'est consciemment qu'elle profite de ses sentiments qui d'ailleurs ne sont pas spécialement discrets.

L'épisode qui vient de sortir rétablit un peu la balance(elle défend Spike), mais j'ai écrit ce truc majoritairement avant. Et puis je préfère croire que mes critiques ont remonté l'espace-temps à contre-courant et sont venues frapper les scénaristes alors qu'ils écrivaient les scripts. Ou ils se sont simplement rendu compte de ce que je suis en train de dire en ce moment, whatever.
Rarity et le Prince Blueblood. C'est son rêve, son fou, son soldat sa star de cinéma !
(1x26 : The Grand Galopping Gala)

b) Elle recherche le prince charmant. Je crois qu'il n'y a pas besoin de rajouter grand chose...
c) Elle valorise la séduction comme moyen de coercition. Dans Putting your hooves down [2x19], elle dit à Fluttershy de devenir "assertive", donc de gagner en assurance afin d'obtenir des poireaux, qu'elle s'est fait flouer lorsque quelqu'un lui est passé devant dans une file d'attente. Pour ce faire Rarity flagorne envers le précédent acheteur des poireaux, un gus boutonneux à lunettes avec un appareil dentaire, en flattant sa beauté, sa virilité, etc. en vue de lui reprendre les poireaux, ce qui fonctionne. On peut dire ce qu'on veut. Voilà un personnage féminin qui pense que dandiner du cul c'est le meilleur moyen de récupérer son dû. Une histoire est neutre, certes, ce n'est pas parce qu'on représente un tel personnage que c'est le message véhiculé par la série, au contraire. La morale a besoin de personnages repoussoirs, pour que le contraste avec les héros vertueux fasse ressortir encore mieux quelle est la meilleure attitude entre les deux, ce qui est sensé sauter aux yeux. Si dans Watchmen on voit Rorschach torturer des gens, ce n'est pas pour autant que Watchmen est une apologie de la torture.


On se rend compte clairement de l'immoralité de cet acte et on peut le juger en conscience de cause. De même, ici. Cette méthode n'est pas adoptée par Fluttershy et "dandiner du cul c'est bien" n'est nullement la morale de cet épisode. Toutefois ça reste un des seuls comportements sexués présentés dans la série. Et d'un des personnages principaux. Et puis, faire croire à quelqu'un qu'on le trouve beau, dans le seul but d'obtenir des poireaux, est-ce que c'est ce qu'on attendrait du poney symbolisant la générosité ?

“Tu passes devant dans la file d'attente, tu meurs, c'est la loi."

Et puis dans cet épisode t'as l'impression que Ponyville devrait être renommée Scumbagland vu le degré d'égoïsme et le manque de savoir-vivre des autres poneys. 
Pour autant, je ne demande pas à My little pony de faire l'éducation sexuelle de mes enfants qui de toutes façons n'existent pas encore, par contre, quand quelqu'un prétend que ce show est "féministe" uniquement parce que le Big Boss de ce monde est une fille, ainsi que les 6 héroïnes, ça me parait ridicule. On ne peut jauger le sexisme ou l'anti-sexisme d'une oeuvre que dans les rapports entre les deux sexes, pas seulement dans le statu quo narratif qui est ici de présenter des personnages majoritairement féminins.

3) Tout l'amour de la mode des poneys de la génération 3 s'est condensé en elle, elle est couturière et fabrique des robes couvertes de diamants destinées à des poneys qui la plupart du temps se baladent à poil.
D'ailleurs on a une scène très drôle dans Put Your Hooves Down [2x19] quand Fluttershy lui affirme que "nobody cares about your petty concerns about fashion !" / "Tout le monde se fiche des tes préoccupations mesquines à propos de la mode !" phrase impensable dans les précédentes générations de My Little Pony où un chapeau pouvait être le sujet de trois épisodes entiers.

4) Elle ne se défend qu'en geignant. Alors que Twilight Sparkle pourrait prétendre représenter l'émancipation par l'érudition(et la magie), Rainbow Dash et Applejack par la force physique, elle, quand elle a un problème, elle geint jusqu'à ce qu'il se résolve.
Rarity kidnappée par les méchants chiens. A Dog And Pony Show [1x19]

Dans A Dog And Pony Show [1x19] elle est kidnappée par des chiens mineurs souterrains qui l'exploitent et se servent de sa magie pour qu'elle déterre des joyaux. Cependant, bien qu'ils l'aient enchaînée ils ne la frappent pas ni ne la contraignent en une autre façon. Et dès qu'elle se met à geindre ils collent leurs mains sur leurs oreilles, tellement c'est insupportable. De fil en aiguille, elle finit par les dominer (en geignant, donc) et exiger des rafraîchissement, et un des chiens qui agite une feuille pour lui faire du vent. Les chiens finissent par se rendre compte qu'elle les exploite, alors qu'ils voulaient l'exploiter, et lorsque ses amis viennent la chercher ils trouvent des chiens désespérés qui les supplient de reprendre Rarity, alors qu'il s'attendent à devoir l'extirper de leurs griffes de haute lutte. Le gag est classique : un personnage est tellement chiant que les ennemis préfèrent le rendre plutôt que le garder prisonnier. Ca me rappelle un peu Astérix en Hispanie (1969) quand le fils de Soupalognon y Crouton retient sa respiration et inquiète dès lors les romains, qui cèdent à tous ses caprices.
Et la morale de l'histoire c'est que bien qu'un personnage soit "effeminé" ladylike il est capable de se défendre par soi-même. En geignant, donc.
En d'autres termes : les chiens ne la frappent pas, eu égard à sa constitution féminine, forcément fragile. Ses ennemis reconnaissent sa faiblesse et la respectent.  Ce qui lui permet de les faire chier par ses plaintes répétées. Si elle se faisait tabasser à chaque fois qu'elle ouvre la bouche, cette stratégie de défense serait légèrement moins efficace.
Sa stratégie de défense repose sur sa faiblesse physique, et la prend comme un état de fait reconnu par tous. Personne n'oserait frapper une femme, pas vrai ? Dès lors elle peut les faire chier autant qu'elle veut, pas de risques qu'ils répliquent. La morale de l'épisode n'est pas tant "une fille raffinée sait quand même se défendre" mais plutôt "dans un monde où les pires tortionnaires n'osent même pas te frapper, tu peux venir à bout de tes problèmes en chialant suffisamment fort".
On me dira que c'est justement ce retournement Hégélien de la dialectique du maître et de l'esclave qui fait le ressort comique de l'épisode : l'exploiteur exploité, le fort dominé par le faible, et par sa faiblesse justement. C'est une structure très courante, déjà vue dans de nombreuses histoires et de nombreux cartoons. 

Mais c'est ça de plus pour la gueule de Rarity, chaque fois qu'on a besoin d'un personnage de faible femme ça lui tombe dessus.

Tout le monde en treillis militaire avec jumelles, elle a par contre des lunettes d'opéra et une robe de Gala, et débarque d'ailleurs sur un tapis rouge, c'est du SECOND DEGRÉ, soit.

Conclusion
Oui, c'est pour de rire, c'est pour la déconne, c'est pour faire fulgurer le ridicule d'un personnage ladylike, snob et affecté. Mais le problèmes c'est que c'est le seul personnage sexué : il n'y a pas de comparaison pas de relation saine pour dire "ceci est bien, par contre flatter la bite d'un boutonneux pour avoir des poireaux, c'est mal"
Un dessin animé n'a pas à édicter une norme, certes, mais il n'a pas non plus à dresser des tableaux d'exceptions, sans proposer de contrepartie.
Mais sinon lol quoi.

3 commentaires:

  1. Il y a du vrai dans ce que tu écris, mais les enfant peuvent peser le pour et le contre, i s' agit d' un seul personnage Paris tant d'autre aussi important.

    Ps: je trouve aussi que ces elle qui représente le moins bien son élément mais je te rappelle qu'elle a offert de fabriquer 5 robe à ses amies gratuitement puis en a consu 5autres car ses amies ne les aimaient pas, tout cela au détriment de sa propre robe, alors que c'est très important pour elle

    RépondreSupprimer
  2. M et MM. Cake ont des enfants seulement à la deuxième saisons, sinon ils sont un couple ordinaire, au spécial de la stvalentin il y avait plein de couple parmit les personnage background finalement, à la fin de la saison deux il y a un mariage

    RépondreSupprimer
  3. Partant du principe que vous êtes, Anonyme et A. N. O'nym(drôle de bug), deux personnes différentes malgré la simultanéité de vos réponses, je ferai deux réponses

    Anonyme > En effet, je pense que les enfants peuvent peser le pour et le contre, même si ce n'est pas toujours conscient. Je n'ai personnellement démêlé la bizarrerie de certains dessins animés de mon enfance que récemment. Rarity n'est qu'un personnage parmi les 6 principaux, néanmoins c'est presque pire : si on se moquait du comportement "ladylike" ou constamment préoccupé de son apparence d'autres poneys, ça aurait un peu moins figure d'acharnement, tandis que là, c'est vraiment Rarity qui prend tout dans la tronche. Pour le fait qu'elle ait cousu des robes, effectivement, j'aurais dû le mentionner parmi ses actions généreuses, j'avoue.

    A. N. O'nym > Mr et Mrs Cake sont au départ des associés, et ensuite, des parents. Pas vraiment l'image des tourtereaux idéaux qu'on s'attendrait à voir. Pour ce qui est des couples Background, d'accord, ils ne sont cependant pas le cœur de l'intrigue. Je dois également admettre que le mariage royal de la fin de saison 2 montrait, enfin, une relation amoureuse positive au cœur de l'épisode, cet article avait néanmoins été rédigé avant.

    Sinon vous avez raison.

    RépondreSupprimer

"As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
Ce que tu veux m'apprendre, est-ce quelque chose de bien ?
Est-il utile que tu m'apprennes cela ?
Dans le cas contraire, pourquoi tiendrais-tu à me le dire ?"
- une poétesse victorienne moraliste, à peu près.