Blog Archive

vendredi 11 mai 2012

Pensées sur la société à 2000 Watts

AVANT-PROPOS

Sérieusement, je sais que j'arriverai pas à dormir cette nuit.
Demain je dois marcher 30km donc ça me fait un peu chier.
Je devrais bosser sur mon mini-mémoire de sociologie des religions, ou sur cette dissertation sur Hegel qui atteint péniblement les 10 pages, mais non, je vais taper un texte là-dessus. Sur cette société à 2000 Watts. Et sur ma stupidité. Et sur ce que le concept renferme vraiment.
Vous pensez que c'est pertinent, vous, une société "à 2000 Watts" ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------

J'écoutais les Dicodeurs avec l'amour de ma vie (♥) quand tout à coup ils se sont interessés à l'invité. Bon.  Ce dernier étant, d'après le site de la RSR RTS :
Narcisse Crettenand a été président de la commune d'Isérables de 1993 à 2008. Il est député au Grand Conseil valaisan depuis 2001, où il a notamment fait adopter le principe de la société à 2'000 Watts
Bon, la société à 2000 Watts, qu'est-ce que ça veut dire ?
Mes cours de physique du collège resurgirent dans ma tête. J'ai voulu comprendre.

Reprenons dès le début. Il y a, au commencement, une mesure d'énergie. L'énergie, du grec en-ergeia (ἐνέργεια)), ce qui signifie littéralement : "en-travail". Et donc l'énergie est la capacité à effectuer un travail, une action.
Prenons la calorie, unité primitive d'énergie, qu'on utilise encore sur les aliments pour indiquer leur contenu énergétique. Calorie, du latin calor, la chaleur.
Une calorie se définit comment ? Une calorie(cal), c'est l'énergie nécéssaire pour faire chauffer un litre d'eau d'un degré Celsius (°C). C'est pratique du coup.
Sauf que c'était trop pratique alors pour faire chier un peu les élèves on a décidé que ce serait plutôt la capacité à faire chauffer un gramme d'eau, ce qui ne faisait rien d'autre que multiplier tous les chiffres par mille. On se retrouve avec deux calories, la grande et la petite. 1 cal = petite calorie. 1 kilocalorie (kcal) = grande calorie = 1000 petites calories. 
La grande  : 1 kcal = chauffer 1 litre d'eau de 1 degré
La petite : 1 cal = chauffer 1 ml d'eau de 1 degré
 Si je veux faire chauffer deux litres d'eau d'un degré, ça demande 2 kcal. Et si je veux faire monter un litre d'eau de 10°C, ça demande 10 kcal. Et si je veux faire monter 228 litres de 524 degrés, ça demande 119 472 kcal. que c'était encore trop facile. Alors pour faire chier les écoliers, on décida d'utiliser plutôt le Joule, pour mesurer l'énergie. 

1 calorie = 4,184 Joules
donc 1kcal = 4184 joules.

Donc une grande calorie (kcal) = 4184 joules, ce qui est toujours la mesure qu'il faut pour faire monter 1l d'eau d'un degré celsius(°C).
Une unité, vachement pratique à convertir, en plus, tout le monde a sa table de multiplication de 4184 en tête. D'accord.
Mais en gros retenez simplement ça. Si je veux faire chauffer un litre d'eau pour faire du thé, je vais le faire bouillir. En admettant qu'elle est à 20°C de température ambiante et que je dois la faire monter à 100°C (en faisant abstraction de la pression…) je dois la monter de 80°C. Donc rappelez vous :
1 litre x 80°C/l = 80 kcal

Il me faut donc 80 kilocalories pour faire mon thé, on est d'accord. Si je convertis ça en Joules, ça donne :

80kcal = 334 720 J (joules)


Ouf bon, on retient ça : faire du thé ça demande 334'720 Joules. On retient.
Donc l'énergie c'est un truc rare, il faut aller chercher du pétrole dans les profondeurs de la terre, brûler du bois pour extraire de l'énergie chimique, des panneaux photovoltaïques pour capter l'énergie du soleil, l'agriculture au fond consiste à accumuler de l'énergie solaire dans des plantes, des éoliennes pour choper celle du vent, etc. Il faut donc l'économiser et diminuer la consommation, nous disent les gus de la société à 2000 watts ! Bon. Mais les watts dans tout ça, c'est quoi, c'est combien de joules ?

Maintenant il faut aborder la notion de Puissance. C'est la quantité d'énergie dépensée divisée par le temps. Autrement dit, en unités métriques, la quantité de joules dépensés par seconde.
C'est là qu'intervient le Watt (W). Le Watt est une unité de Puissance. Autrement dit un Watt = un joule par seconde. Si j'ai une machine qui dépense un joule par seconde, elle a une puissance de 1 Watt.
 Par conséquent, une ampoule de 200W dépense 200 joules chaque seconde, par exemple, ou plutôt elle convertit chaque seconde 200 Joules d'énergie électrique en lumière et en chaleur.
Prenons Wikipédia, qui nous indique qu'un litre d'essence automobile contient 43,8 MJ/kg(Mégajoule/kilogramme).
Un mégajoule valant un million de joules. Autrement dit, dans un kilog d'essence, il y a environ 43'800'000 Joules.
Donc si j'arrivais à extraire sans déperdition toute l'énergie contenue dans un kilog d'essence en le brûlant je pourrais chauffer 130 litres de thé puisque 43'800'000/334'720 = 130.

Un kilog d'essence faisant en fait (si on prend comme masse volumique 840 kg/m3) 1,19 litres, ça vous donne une mesure indicative. (Je milite d'ailleurs pour que la fabrication du litre de thé devienne la définition réelle de la calorie.)

Nous arrivons au noeud du problème.

Energie et Puissance sont des choses différentes.

Par conséquent, mon thé, ça demande  334 720 joules. Si je fais cuire mon eau en une seconde, ça demande une puissance de  334720Watts. Par contre si j'admets que j'ai besoin d'un peu plus de temps, disons 500 secondes, alors j'ai seulement besoin d'une puissance de 669 W.
Par conséquent, alors que l'énergie est absolue (ça prendra toujours 334'720 joules pour faire cuire mon eau) la puissance dépend entièrement du temps.

ON NE PEUT PAS SE SERVIR DE LA PUISSANCE POUR MESURER L'ENERGIE.

L'énergie se mesure en joules, la puissance en Watts, c'est-à-dire en joules par seconde. La puissance c'est la vitesse à laquelle vous dépensez votre énergie. C'est donc aussi stupide que comparer des kilomètres et des kilomètres/heures, ça n'a AUCUN SENS. Si je vous dit "ne vous éloignez pas de plus de 15 kilomètres" c'est logique. Mais si je dis "ne vous éloignez pas de plus de 5km/h" CA NE VEUT RIEN DIIIIIREE dans l'absolu (d'une certaine manière, ça veut dire, ne vous éloignez pas plus de 5 kilomètre chaque heure qui s'écoule, mais qui demanderait ça ? C'est abstrait.). C'est con comme ces mecs qui te parlent de "ces étoiles mortes depuis des milliards d'années-lumière" alors que les années lumières sont une unité de DISTANCE pas de TEMPS. C'est comme comparer des poires et des oranges, c'est con comme la pluie, c'est con comme Cauet, c'est con comme Jackass.

Eh ben ces mecs de la société à 2000 watts, voilà ce qu'ils nous pondent.

Je ne mens pas c'est extrait d'un de leurs powerpoints.

Ce n'est pas possible, il n'y a que deux options. Soit ils sont idiots, soit ils nous prennent pour des idiots.
Reprenons juste ce point avec les données que nous avons admises auparavant :
Rouler 64 km en voiture (7.5l/100km).

Petit calcul.
  • Si on prend 7.5l pour 100km, on en prendra logiquement 4.8l pour faire 64km.
  • Nous avons pris comme mesure qu'un kilog d'essence = 1.19 litres. Ce qui signifie que 1 litre = 0.84 kilog environ.
  • Donc 4.8 litres consommés = 4.032 kg.
  • Nous avons vu qu'un kg d'essence contient 43'800'000 joules. 
  • Donc faire 64 km revient à consommer 176 601 600 joules


Donc les mecs prétendent que 2000 Watts = 176'601'600 joules
Au-delà du fait que c'est comparer des oranges et des poires, ça ne fait pas sens.
On l'a déjà dit (genre 6 fois) les watts c'est des joules par seconde. Pour atteindre 176 millions de joules il faudrait consommer 2000 watts pendant 88'300 secondes. Ce qui fait à peu près 24 heures. (24heures x 3600secondes/heures = 86'400secondes par jour)

Bon sang, mais c'est bien sûr. Par ce petit calcul, tel un obscur détective reliant des ficelles sur des encarts de journaux punaisés au mur, on a enfin compris ce que voulait dire "la société à 2000 Watts". Ca veut simplement dire "consommer 2000 Watts en PERMANENCE, à chaque SECONDE" en moyenne.
Autrement dit, c'est comme si, sur 24h, je consommais continuellement 2000 Watts, 2000 joules chaque seconde que Dieu fait. Voilà leur mesure. A savoir consommer 176 millions de joules chaque jour ou 48 kilowattheures(kWh). Vachement moins sexy dit comme ça, hein ?

Vous me direz je ne me suis pas renseigné, je suis un crétin, vu que tout est clairement expliqué. J'ai commencé à écrire après avoir entendu ce gus à la radio. Je suis tombé sur ce powerpoint ou cette page, il ne me semble pas qu'ils révèlent grand chose sur leur démarche. Oui, sauf que non, j'ai simplement écouté ce qu'on en disait à la radio, et rien de tout cela n'était expliqué. Il m'a fallu executer ce petit calcul mental avant de comprendre de quoi il retournait.
Il ne s'agit pas tant de mon incompréhension que des partisans de ces projets qui utilisent ces 2000 Watts comme un chiffre magique, sans en expliciter le contenu, en maintenant le flou. En effet, c'est plus clairement expliqué ici par exemple. La page l'avoue elle-même :
Nous recevons beaucoup de courriers pour nous demander ce que veut dire 2000 Watts. Est-ce 2000 Watts par jour, par minute, par année? Qu'est-ce que représente 2000 Watts?
Et plus bas ils expliquent effectivement leur calcul :
Tout d'abord, prenez toutes les énergies qui sont utilisées dans un pays (ou dans une société) pendant une année (=kWh ou MJ). Divisez le tout par le nombre d'heures dans l'année et par le nombre d'habitants (=kW/habitant) et par mille (=W/habitant).
La supercherie rhétorique qui vous prend pour des cons est celle de faire comme si ces 2000 watts étaient un réservoir que vous pouviez épuiser petit à petit au cours de la journée : "chaque jour avec 2000 watts je peux…" Du genre un petit café, hop, 3 watts, prendre le bus, 5 watts et qui s'additionneraient au fur et à mesure pour former un tas de 2000 watts à la fin de la journée ALORS QUE C'EST FAUX. Comme nous l'avons dit, seule l'énergie est absolue, la puissance dépend du temps dans lequel vous avez dépensé cette énergie.
Ca ne sert à RIEN de vous demander "oulalah combien de Watts j'ai dépensé, là?" mais bien combien d'énergie. Une ampoule à 200W vous la laissez allumée 10h, vous consommez dix fois plus qu'une heure.
En fait, la consommation énergétique est mesurée en kilowattheures. Le watt est quant à lui une puissance; le concept de société à 2000 watts a été choisi en raison de sa meilleure communicabilité. En effet, derrière la consommation d’énergie se cache également une puissance: on peut se représenter 2000 watts comme une machine de puissance équivalente qui fonctionne en continu et consomme 17 500 kilowattheures d’énergie (soit 2000 watts x 24 heures x 365 jours)
 Voilà, autrement dit, c'est comme ça juste pour que ça passe mieux dans les journaux, même si ça ne reprèsente rien de vraiment concret. C'est juste la consommation totale de la société divisée par le nombre de secondes dans l'année, puis par le nombre de couillons supposément responsables de cette consommation.
Mais ça ne veut rien dire pour l'individu. C'est une MOYENNE, dans laquelle se dissolvent toutes les particularités, tous les métiers, toutes les habitudes de tout le monde sans qu'on ne sache plus reconnaître ni son bras ni sa jambe. D'accord le suisse moyen est à 6000 joules/seconde, mais MOI, j'en suis à combien ? Et rien n'est donné pour calculer sa propre consommation d'énergie PARCE QUE PRECISEMENT ça requerrait d'utiliser d'autres unités de mesure que le Watt qui n'est pas PERTINENT.
Ca ne donne pas d'indication sur VOTRE consommation, au contraire, ça absout les responsabilités. Ce n'est pas important que les propriétaires de 4x4 se rendent compte de la stupidité d'arpenter des routes bétonnées avec des pneus de tracteurs, ce qui est important c'est que la société passe à 2000 watts ! Peu importe que votre voisin jette de l'huile dans ses WC, ce qui est important c'est que la société passe à 2000 watts ! Peu importe que certaines entreprises contribuent bien plus que d'autres à polluer le monde, ce qui est important c'est que la société passe à 2000 watts ! Ce qui est important c'est que la société passe à 2000 watts !
Plus de responsabilités ! C'est la société entière qui doit parvenir à un objectif. Et fort heureusement, perdu dans la masse et le calcul, on ne saura pas à qui est la faute quand on aura échoué, puisque c'est un calcul global, un indice global, sans liens avec l'individu.

Conclusion.

Ca nous propose bien de construire une société à 2000W par habitant en permanence, mais uniquement par une construction de grosse moyenne mathématique qui ne prend absolument pas en compte comment vous utilisez cette energie où à quelle vitesse et qui se contente de prendre la consommation annuelle de toute la société et de la diviser sur l'année.
Ce qui nous entraîne dans une pure rhétorique où le terme "Watt" a perdu de sa valeur concrète pour ne devenir que l'horizon lointain d'un modèle théorique.
En fait j'avais tort, c'est exactement comme quelqu'un qui vous dirait "ne t'éloigne pas de plus de 5km/h"
Exactement pareil.
Parfaitement contre-instinctif. Personne ne recommande des choses pareilles. On vous donne une distance à ne pas dépasser.
OUI, il s'agit d'une quantité d'énergie et OUI, ils regardent sa consommation par rapport au temps écoulé, et donc OUI si on divise de l'énergie par du temps, on trouve de la puissance, donc ce calcul est mathématiquement exact, mais il ne m'apparaît ni pratique ni légitime.
Pas pratique parce qu'il ne se rapporte à rien de précis. Ca prends la masse de choses que fait la société et la repartit, indifféremment par tête de pipe. On arrive à 6000Joules/seconde/personne en Suisse, paf. L'action des entreprises redistribuée sur les particuliers, celle des utilisateurs de 4x4 mangeurs de McDonald avec la clim' à fond sur les hippies à bicyclette. Pas pertinent.
En outre ça annule complétement la notion de puissance.

Peut-être que c'est mon cursus en philosophie qui me pousse à pinailler ainsi, mais c'est une question d'origine des termes et de propreté du langage. A l'origine, Aristote oppose justement ce qui est en puissance (dunamis, δύναμις) et ce qui est en acte (energeiaἐνέργεια, "en travail", comme dit plus haut). Par exemple, la graine est un arbre en puissance. De l'essence est combustible, ce qui veut dire que l'essence est du feu en puissance, qu'il est possible de la faire passer de la puissance (pure potentialité) à l'acte (le feu).
Ainsi en français, cette fois, "puissance"vient bien du terme "pouvoir". Ce qui définit quelque chose "en puissance" c'est qu'on peut le faire passer à l'acte, à la réalité. La puissance c'est ce que votre appareil peut consommer comme énergie pour peu que vous l'allumiez, le fassiez passer à l'acte.

En utilisant une unité de puissance(qui sous-entend une différence entre ce qui est "en acte" et  "en puissance") pour décrire une machine fictive (censée representer la société) qui dépense indéfiniment une énergie continuelle (et donc continuellement en acte) on annule la pertinence de la notion de puissance.
La notion de calorie, peut-être archaïque, était pertinente, puisqu'elle se rapportait à quelque chose de concret. L'énergie nécéssaire pour faire chauffer un litre d'eau d'un degré, tout le monde voit à peu près ce que ça représente. Par contre, 2000 Joules par secondes ?… Sans déconner, c'est moins pratique. La preuve : pour vous faire comprendre le truc à vous, les braves pourceaux qui daignez les élire, ils sont obligés de vous faire des petites comparaisons en terme de consommation d'essence, d'expresso, de machine à laver ou de douches. En somme, que des actes finis qui symbolisent une certaine consommation d'énergie (176MJ).

Et tout ce fatras d'imprécision pourquoi ? Parler d'énergie en terme de puissance globale pourquoi ? Juste pour mieux passer à la télé et à la radio. Bravo les cocos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

"As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
Ce que tu veux m'apprendre, est-ce quelque chose de bien ?
Est-il utile que tu m'apprennes cela ?
Dans le cas contraire, pourquoi tiendrais-tu à me le dire ?"
- une poétesse victorienne moraliste, à peu près.