Blog Archive

mardi 28 janvier 2014

Comment j'aurais fait si j'avais dû

Alors voilà le thème des 24h de la BD d'Angoulême, c'est qu'il faut inclure les 90 dernières photos Instagram de Boulet. C'est même pas un thème, en fait, c'est une contrainte et c'est débile :
Réalisez un récit en bande dessinée constitué de 22 pages, d’une couverture et d’une 4e de couverture à partir des 90 dernières photos postées par Boulet sur son Instagram.
Toutes les photos doivent être réinterprétées et dessinées et chaque planche doit être composée de quatre cases.
L’ordre d’affichage des photos peut être suivi ou pas.
La première de couverture ainsi que la 4e doivent également être réalisées à partir d’une photo.
J'aime les exercices créatifs, mais quand ça devient un pur exercice de style et que le résultat ressemblera à une compétition entre vieux briscards de l'OuBaPo sous Xanax, on sera bien, tiens.
Inclure tant d'images restreint sérieusement le champ des possibles. Le thème est censé donner une cohérence aux contributions. Là, il va simplement les rendre rébarbatives. Quand on lira la quatrième histoire où l'on discernera sous les traits d'un autre auteur la bouteille de sauce Jack Daniel's photographiée par le sieur Boulet, je crois que la lassitude nous empêchera de poursuivre.
Donc voilà comment j'aurais expédié le truc. Bon, y'a pas 4 cases et elles sont pas redessinées mais qui en a quoi que ce soit à foutre ?

Et après j'aurais mis n'importe quoi.
"Gnignigni t'as pas compris le but de l'exercice"
Ouais ben en attendant on s'est démerdé pour en faire l'exercice le plus relou du monde.

EDIT : Certains disent que chaque année on se plaint du thème.
Oui, mais des gens qui laissent tomber - peut-être aussi parce qu'ils n'ont pas prévu qu'ils auraient accès à internet ou une imprimante à portée de main i.e. aux photos, durant l'épreuve (la seule fois où j'ai participé à une épreuve du genre, j'étais moi même incapable d'utiliser mon ordinateur) qui postent une seule page pour dire qu'ils ne vont pas faire justifiaient habituellement cela par de la paresse.
Boulet, qui a relevé brillamment à de nombreuses reprises le challenge et qui est d'ailleurs l'auteur desdites photos, a lâché "C'est un cauchemar cette…Cette consigne"(fin de la vidéo).
Donc bon, dîtes que c'est la même râlerie que d'habitude si vous voulez, je crois qu'on a un indice plutôt clair que c'était de la merde.

Notez que Lewis Trondheim précise que chaque photo doit servir de fondation à une case, ce que la consigne sur le site internet ne précise pas, j'ai moi-même pensé avant de voir la vidéo, que plusieurs photos pouvaient être compilées en une case et certaines cases échapper à la transcription. Et apparemment plusieurs participants également.

1 commentaire:

"As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
Ce que tu veux m'apprendre, est-ce quelque chose de bien ?
Est-il utile que tu m'apprennes cela ?
Dans le cas contraire, pourquoi tiendrais-tu à me le dire ?"
- une poétesse victorienne moraliste, à peu près.